Son travail

« J’accompagne les personnes dans la recherche de leurs voix, et c’est une grande joie pour moi de voir jour après jour, cours après cours, se transformer les élèves. Car cette recherche du souffle et de la voix, vous êtes nombreux à le pressentir, dépasse largement le cadre stricte du chant. Les découvertes et les transformations qui en découlent, peuvent  réellement participer de manière importante si j’en crois les témoignages que je reçois, à la croissance de chacun, jusqu’à devenir une véritable voie de connaissance et de transformation de soi ».

De leçon en leçon, en libérant la voix et le souffle, les colonnes vertébrales se redressent, les dos se déroulent et s’assouplissent, les mâchoires se détendent et les cages thoraciques s’ouvrent, libérant les énergies, tonifiant le centre énergétique ou le hara, apaisant par là même,  le mental. La voix parlée réintègre alors sa place, sa vérité profonde, d’ordre vibratoire et peut s’émanciper du mental et des émotions.

La sérénité et la profondeur du souffle, qui s’inscrivent peu à peu dans le corps, modifie la voix et les émissions psychiques de la personne. Elle est alors perçue très différemment de l’entourage proche ou des collaborateurs, ouvrant de nouveaux modes relationnels.
Dans ce travail par l’émission de sons allié à des postures corporelles, nous explorons :

  • Préparation physique du « corps-instrument »
  • Repérage et  « usure » des  tensions et des blocages physiques et énergétiques limitants
  • Compréhension et intégration dans le corps d’un souffle juste et centré
  • Ouverture de nouveaux espaces de résonance
  • Ouverture du canal central de la voix et application sur le chant des voyelles (yoga du son).

Entrer en résonance, respirer, éveiller le désir de s’exprimer, de parler, de chanter, de jouer, sont les premiers bienfaits de cette pratique. Elle apporte pour qui est prêt à s’en saisir, ouverture du cœur, joie, spontanéité, créativité, confiance et libération.

Biographie de Gilles Pesnot


Ce site est le témoin du parcours unique d’un chanteur sans voix (hé oui !), mais animé d’un très fort désir de chanter et d’une grande persévérance. Cet irrépressible besoin de chanter, m’a amené à chercher, à explorer, à défricher, dans toutes les disciplines, les techniques, les philosophies pour parvenir à mon but : Enfin chanter… Enfin dire, Raconter, Communiquer, Respirer !


Chanteur, chercheur, « cueilleur et passeur d’expérience » après avoir pendant des années « enseigné » le chant de manière très conventionnelle, j’ai cherché des moyens, des outils, des disciplines liées à la voix, au corps, à l’art, à l’expression musicale, capables d’accompagner les personnes dans leurs désirs de connaissance, de créativité et de réalisation.


Chanteur de jazz en région parisienne, je me suis installé à Tours en 1999 pour prendre la responsabilité pédagogique du département chant du CMAO. J’ai mené des missions pour le Centre d’Art Polyphonique en région Centre (CEPRAVOI) et j’ai créé en 2001, avec mon frère Emmanuel, l’école de chant « la Boite Vocale » dont je fus le directeur pendant 5 ans. Je suis chargé de cours à l’Université François Rabelais de Tours, au CFMI. J’anime des stages sur les thèmes « Voix et spiritualité », “la voix comme outil de dynamisation et de connaissance”, et « Le Chant en conscience » au Centre Européen du Zen et un peu partout en France.


Des rencontres importantes ont façonnées ma pratique : Serge Wilfart, David Hykes, Denis et Véronique Fargeot, Patrick Torre, Michael et Mariam Siciliano, Jean Bouchard d’ Orval, Marck Murphy, Richard Cross, Laurence Schiffrine, Martina Catella, Monica Passos, Myriam de Aranjo, Jean-Yves Pénafiel, André Martin, Sheila Jordan, Daïnouri Choque, mais également des techniques ou disciplines : Le Bouddhisme Zen, la technique F.M Alexander, la Méthode Fedenkrais, le Chi Kung, Landmark Education, la Pneumaphonie, le yoga du son, la PNL, la Méthaphonie.


Gilles Pesnot

Bonne visite et à très bientôt

Partagez sur facebook

2 Comments

  • Nadine Tremblay

    Reply Reply 20 août 2014

    Bonjour, je m’inquiète. Depuis maintenant 25 ans, je chante des mariages, funérailles, je fais des soirées diverses accompagnées par une amie au piano. J’ai une voix mezzo-soprano, juste et puissante (on me compare parfois à Ginette Reno & Chantal Pary), j’ai également beaucoup de facilité a faire des back vocaux, je fais également partie d’une chorale renommée depuis plusieurs années, ce qui me permet de travailler ma voix et d’apprendre différentes techniques.

    Voilà mon problème, au printemps nous nous préparions pour un gros spectacle et avons travaillé très fort. Une journée je suis allée enlever de vieux tapis chez ma belle-mère, ce qui a irrité ma gorge. Je chantais des funérailles le lendemain matin et animait une soirée le lendemain soir. J’ai réussit à le faire mais je ne me sentais vraiment pas à mon 100%. J’ai consulté un médecin qui a présumé que j’avais une fatigue vocale. Elle m’a donné un mois de repos et m’a référé à un ORL qui a examiné mes cordes vocales et tout était parfait. Le problème c’est qu’il me reste des séquelles. Cela me demande des efforts pour chanter, ce qui n’a jamais eu lieu. J’ai beaucoup moins de souffle qu’auparavant et lorsque je chante et viens au bout de mon souffle, le son coupe et il sort un sifflement. Avez-vous une idée du problème que je peux avoir? Est-ce un problème de technique ou médical? J’attend votre réponse avec impatience, je suis très inquiète. Merci beaucoup!

    • Gilles

      Gilles

      Reply Reply 11 septembre 2014

      Bonjour Nadine, cet épisode des tapis n’est probablement que le déclencheur d’une problématique plus ancienne et non détectée. Par ailleurs, quel est votre rapport à votre belle-mère ? Plus physiologiquement, avec le temps et les facteurs émotionnels, psychologiques, hormonaux parfois, nos corps se tendent petit à petit et viennent limiter la respiration et l’émission vocale. Il est possible de retrouver un fonctionnement optimal en: 1 réalisant les déblocages. 2/: en modifiant notre façon d’être en relation à l’action, action dont le chant fait partie. 3: en se détendant psychiquement (ceci s’obtient souvent parallèlement aux déblocages. L’enjeu étant de développer la conscience, afin de ne pas se rebloquer. A bientôt en stage ou dans ma formation en ligne: Plongée au Coeur du Souffle et de la Voix. http://ouvrirlavoix.tv/formation-interactive-en-ligne-pacs-voix-3/ .
      Amicalement,
      Gilles

Leave A Response

* Denotes Required Field